Fiches pratiques de l'assurance : crédit professionnelle

La raison d'être de l'assurance-crédit professionnel

Publié le 04 juillet 2013
 | Rédigé par
405 vues Pas encore de commentaire, soyez le premier.
De l'utilité de l'assurance-crédit professionnel

Dans un environnement concurrentiel, une entreprise doit se démarquer grâce à ses produits, ses prix, ses actions de communication ou sa politique de distribution. Par exemple, accorder une facilité de payement aux clients peut constituer un argument décisif. Cela présente toutefois un risque élevé. D’où, l’intérêt de l’assurance-crédit professionnel

Cette assurance professionnelle permet effectivement de garantir les risques d’impayés dans le cadre d’une relation commerciale en cas de non-paiement. Concrètement, l’assurance-crédit couvre deux types de risques : le risque commercial (insolvabilité du client) et le risque politique (troubles politiques à l’origine du non-paiement).

Le montant de la prime d’assurance-crédit à payer dépendra logiquement de l’ampleur de la transaction commerciale. Mais, il faut savoir qu’il existe plusieurs options. Ainsi, il est possible de choisir une assez faible garantie pour une faible prime d’assurance ou a contrario une garantie élevée pour une prime élevée. Car, le recouvrement peut en effet aller de 60 à 90 % de la créance impayée.

En cas de non-paiement, le client devra contacter l’assureur qui mettra tout en œuvre pour parvenir au recouvrement de la somme due. A défaut, il devra indemniser l’assuré suivant les termes du contrat d’assurance.

En ce qui concerne le délai d’indemnisation, cette dernière peut intervenir dans le mois qui suit la demande d’indemnisation s’il s’agit de petits montants. Mais, pour les montants plus importants, le délai d’indemnisation peut aller de trois à cinq mois.

La raison d’être d’une assurance-crédit est donc d’offrir quelques garanties à l’entreprise exportatrice engagée dans une relation commerciale. Cela permet d’établir une sorte d’équilibre entre les parties et d’assurer leurs arrières.

Laisser un commentaire
@
* champs obligatoires
Pas encore de commentaire, soyez le premier