Actualité de l'assurance : marchandises transportées - Page 2

2014 constitue l'année de navigation la plus fréquentée pour la voie maritime du Saint-Laurent en l’espace de six ans. En effet, l’année dernière, les céréales ont connu un volume des plus importants qui a contribué à l’augmentation du nombre des marchandises transportées estimées à 40 millions de tonnes. Revue de détails.
D'après la Compagnie centrale de réassurance (CCR) en Algérie, les cotisations d’assurance relatives aux transports maritime et aérien ont reculé ces dernières années. Ces primes d’assurance professionnelle sont d'ailleurs restées stables sur la scène régionale et à l'échelle de la planète.
Non encore achevée, l'année 2014 apparaît déjà marquée par une série de crashs aériens. Généralement plutôt rares, ces accidents d’avion semblent avoir augmentés. D’ailleurs, le crash du vol MH 17 en Ukraine le 3 août 2014 conserve encore une large part de mystères et son indemnisation par l'assurance demeure en suspens.
Le trafic ferroviaire transalpin a été particulièrement actif en 2013, la part du rail représentant 66 %. Cette hausse de l'activité vient après une exploitation ferroviaire plutôt stable et sans agitation, si l'on se réfère au témoignage des entreprises du fret ferroviaire et des opérateurs du transport combiné. Le nombre des marchandises transportées par camion à travers les Alpes suisses a, par ailleurs, chuté avec seulement 1,14 millions de camions en mouvement.
C'est une acquisition qui a visiblement du bon. Entré dans le giron de Helvetia en décembre 2012, Groupama Transport permet à la première entité nommée de se fixer à la deuxième place du classement des acteurs français de l'assurance maritime et transports. Explications.
2,2 milliards d'euros, c'est le chiffre d'affaires réalisé par l'assurance transports l'année dernière. Des cotisations en hausse de 1,6 % par rapport à 2010. Coup de projecteur.
Acteur du transport et de la logistique, Teleroute a décidé d'étendre son offre d'assurance professionnelle contre le vol de fret. Une offre qui bénéficie de l'expertise et du savoir-faire de l'assureur Helvetia. Coup de projecteur.
Acteur de l'assurance marchandises transportées, Helvetia Assurance SA s'est renforcé en faisant l'acquisition de l'activité maritime et transport de Gan Eurocourtage dans l'Hexagone. Coup de projecteur.
C'est à l'occasion d'une récente rencontre que les acteurs de l'assurance professionnelle ont fait état des mutations du fret maritime. Ce rendez-vous fut ainsi mis à profit pour évoquer la diminution de la taille des navires qui s'accompagne d'une réduction des risques à assurer.
Internationale et technique, l'assurance maritime apparaît comme le terrain d'élection de l'arbitrage, procédure où les compagnies d'assurances ont bien souvent leur mot à dire. Tour d'horizon de cette facette de l'assurance qui englobe notamment l'assurance marchandises transportées.
C'est le 1er juillet 2012 qu'entrera en vigueur la réforme relative aux assurances en matière de transport. La Fédération Française des Sociétés d'Assurances (FFSA) a donc choisi de soumettre à consultation publique les projets de documents conçus pour garantir l'adaptation à cette évolution.
Avec 2 milliards d'euros de primes encaissées, la France compte parmi les 5 acteurs majeurs du marché mondial de l'assurance transport. D'ailleurs, l'on a récemment assisté avec l'ordonnance du 15 juillet 2011 à l'unification du régime juridique applicable à l'assurance marchandises transportées.
L'ordonnance du 15 juillet 2011 relative aux assurances en matière de transport permet d'harmoniser le régime légal de l'assurance des marchandises transportées. Auparavant, l'assurance marchandises transportées se trouvait soumise à des règles différentes selon la nature du mode de transport utilisé.
Votre activité professionnelle vous impose d’expédier de la marchandise ici et là ? Dans ce cas, il faut absolument que vous disposiez d’une assurance marchandises transportées pour être couvert en cas d’imprévus
 
Petit détour par la Suisse pour découvrir comment fonctionne l’assurance en cas de dommages résultant d’une erreur humaine (maladresse, mauvaise manipulation,…). Une manière de penser l’assurance qui offre quelques similitudes avec notre système national.