Auto-entrepreneur : régime en quête d'un second souffle ?

Un site de la société
Actualité de l'assurance professionnelle > auto entrepreneur > Auto-entrepreneur : régime en quête d'un second souffle ?

Actualités de l'assurance pour les auto entrepreneurs

Auto-entrepreneur : régime en quête d'un second souffle ?

Publié le 04 avril 2012
bonhomme-pourcentage
Après avoir passé le cap du million en à peine 3 ans d’existence - sur ce point, lisez l’article Auto-entrepreneur : le million en vue dans l'Hexagone - le régime de l’auto-entrepreneur semble s’essouffler. C’est effectivement ce que laisse apparaître le dernier bilan annuel de l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss). Valse de chiffres.

Auto-entrepreneur : le flot des radiations

D’après l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss), l’on a recensé dans l’Hexagone 750 828 auto-entrepreneurs à la fin de l’année 2011. 

Si 65 000 personnes ont opté pour ce régime au cours du dernier trimestre 2011, elles étaient tout de même 82 000 à faire de même un an plus tôt.

À l’heure de l’analyse, il faut évidemment évoquer les nombreuses radiations qui interviennent lorsque le chiffre d’affaires est négatif pendant 8 trimestres consécutifs. Une telle mésaventure a concerné 177 500 auto-entrepreneurs en 2011.

Auto-entrepreneur : un poids de 4,364 milliards d’euros en 2011

Qui dit radiations dit performances décevantes. C’est l’autre enseignement du bilan annuel de l’Acoss : 43,5 % des auto-entrepreneurs n’ont réalisé aucun chiffre d’affaires l’année dernière.

Plus loin, si le chiffre d’affaires moyen est en progression (8 316 euros en 2010, 9 244 euros l’an dernier), il demeure tout à fait modeste. En fait, c’est seulement 8 % des auto-entrepreneurs qui sont parvenus à réaliser un chiffre d’affaires supérieur à 20 000 euros.

Toutefois, au total, le régime a représenté en 2011 un chiffre d’affaire de 4,364 milliards d’euros pour un auto-entrepreneur âgé en moyenne de 41 ans.


L’œil d’Assurlandpro.com : vous êtes auto-entrepreneur et exercez vos talents de garde malade, accompagnateur ou garde d’enfants ? Dans ce cas, essayez d’obtenir un agrément comme vous y invite opportunément l’article Auto-entrepreneur : pensez à l'agrément qualité pour les services à la personne


Source : L’Express.fr

Rédigé par

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction